Nha Trang

Comment bien préparer son voyage au Vietnam ?

Organiser son voyage au Vietnam peut se révéler plus difficile que prévu, en particulier s’il s’agit d’une première fois en Asie. En effet, le voyage sur le continent asiatique ne se déroule pas de la même manière qu’un voyage en Europe, en Amérique ou en Afrique. Le Vietnam est complètement différent de la France, aussi bien sur le plan culturel, que sur le plan gastronomique ou climatique. Il est donc primordial de bien se renseigner sur cette destination avant d’y mettre le pied. Découvrez dans cet article comment bien préparer son voyage au Vietnam.

Se renseigner sur les formalités

Pour l’organisation de n’importe quel voyage, il est indispensable de procéder aux démarches administratives. Cela vaut pour le Vietnam. À cet effet, ce pays présente des formalités assez simples et accessibles.

Afin de voyager dans un autre pays, vous avez besoin au prime abord d’un passeport qui doit être encore valide au moins 6 mois après la fin de votre voyage sur le territoire. Vous avez ensuite besoin d’un visa qui vous permettra de mettre pied sur le sol vietnamien. Il s’agit d’une autorisation de voyage qui atteste que le gouvernement du pays d’accueil reconnait votre séjour et le valide. Vous devez solliciter un visa Vietnam depuis la France auprès de l’ambassade pour tout voyage de plus de 15 jours dans le pays. En effet, depuis le 1er juillet 2018, les Français n’ont pas besoin d’utiliser un visa pour tout séjour de moins de 15 jours. Cette exemption n’est valable que dans le cadre d’une entrée simple. Il suffira de présenter le passeport à l’arrivée et la preuve d’une réservation pour un billet retour. En cas d’entrées multiples, vous devrez demander un visa à entrées multiples.

Sachez qu’il existe 3 catégories de visa. Vous avez le visa Tourisme, le visa Affaires et le visa pour les Français d’origine vietnamienne. En vous rendant auprès de l’ambassade de votre pays de départ, vous pouvez obtenir le visa bien avant de prendre l’avion. Il est par ailleurs aussi possible de demander un visa à l’arrivée.

Le visa classique

Il est obtenu à la suite des démarches classiques qui sont assez fastidieuses et coûteuses. Le tarif varie d’une année à une autre et de la durée de validité. En 2019, le visa pour un séjour d’un mois coûtait 60 euros avec entrée simple et 80 euros avec entrées multiples. Pour un séjour de 3 mois, les frais s’élèvent à 80 euros avec entrée simple et 130 euros avec entrées multiples.

Le temps de traitement est d’environ une semaine pour les visas d’un séjour d’un mois et de 10 jours pour un séjour de 3 mois. Que vous soyez touriste ou commerçant, il faudra vous rendre dans l’ambassade ou le consulat du Vietnam en France pour faire la demande.

Le visa électronique ou e-visa

Le visa électronique, disponible depuis février 2017, concerne essentiellement les voyageurs provenant de 40 pays, dont la France. Ceux-ci peuvent faire leur demande de evisa en ligne sur la plateforme officielle du Département de l’Immigration du Vietnam. Il suffira de remplir le formulaire en ligne avec les informations nécessaires et de joindre une photo d’identité conforme ainsi qu’une copie numérique des principales pages du passeport. La délivrance du visa électronique n’est possible que pour une entrée unique et valable pendant 30 jours. Ce document coûte environ 25 dollars et s’obtient après un délai de 3 à 5 jours.

Avec une telle option, plus besoin de se déplacer auprès de l’ambassade ou le consulat dans le pays. Toutefois, vous devez savoir que cette démarche peut présenter diverses contraintes. En cas d’irrégularité, la demande de evisa sera tout simplement refusée ou le visa obtenu sera non conforme.

Le visa à l’arrivée

Ce type de visa s’obtient à l’arrivée sur le territoire vietnamien. Cependant, cela inclut que le voyageur atterrit depuis l’un des aéroports internationaux vietnamiens tels que Danang, Hô Chi Minh Ville et Hanoï. C’est sans aucun doute la méthode préférée par les touristes, car elle est moins contraignante, plus rapide et économique. Il faudra présenter une copie scannée de votre passeport en vue d’obtenir la lettre d’invitation officielle auprès du Service d’Immigration vietnamien. Cette lettre est indispensable pour obtenir le visa à l’arrivée. Ainsi, une fois arrivée sur place, vous vous présenterez au bureau « Visa on Arrival » avec la version imprimée de la lettre et la somme en liquide pour le visa. Pour une entrée simple, vous aurez besoin de 25 dollars et 50 dollars pour des entrées multiples.

Quelques éléments à ne pas négliger

Avant de prendre l’avion pour le Vietnam, vous devez penser santé. Il n’y a pas d’obligation pour les vaccins, mais vous êtes fortement recommandés à faire une mise à jour pour les vaccinations telles que les hépatites A et B, la polio, le tétanos et la diphtérie.

En ce qui concerne les assurances, vous devez souscrire à un contrat d’assurance qui couvrira au moins les frais d’urgence médicale et de rapatriement. Sache toutefois, pour un séjour de quelques semaines à l’étranger, vous êtes naturellement déjà couverts en achetant les billets via votre carte bancaire.

Définir son budget et les devises

Élaborer le budget nécessaire pour le voyage est sans aucun doute le deuxième point important pour préparer son voyage. Le Vietnam reste un pays abordable et bon marché pour un touriste venant de l’Europe, notamment tout ce qui concerne la restauration et le déplacement. Prenez le temps de définir votre budget en considérant les différents paramètres dont le nombre de jours, les frais de subsistance, les charges, le déplacement, la restauration et les activités à réaliser.

Pour ce qui est des modes de paiement, vous pourrez utiliser des cartes de crédit internationales comme Visa et MasterCard dans les hôtels, les boutiques, les restaurants et autres établissements. Sachez que les banques vietnamiennes appliquent une commission supplémentaire de 3 % à celle de votre banque, les coûts de prestation peuvent donc augmenter.

En somme, différents éléments doivent être pris en compte avant un voyage dans un pays du continent asiatique. Ils permettent au voyageur de bien se préparer pour parer à toutes éventualités et profiter de ce que le pays a à offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.